Romans

Le manoir – tome 1

couv11628010

Titre : Le manoir – tome 1 : Liam et la Carte d’éternité

Auteure : Evelyne Brisou-Pellen

La quatrième de couverture :

Après une longue maladie, Liam est envoyé en convalescence au manoir. Mais tout, dans cette vieille demeure, l’inquiète, à commencer par les autres pensionnaires, plus étranges les uns que les autres. Il ne voit qu’une chose à faire : s’enfuir. C’est alors qu’arrive Cléa, une jeune fille de son âge, qui semble avoir de graves problèmes. En cherchant à lui venir en aide, Liam va découvrir la vraie nature du manoir. Et celui-ci recèle des dangers dont il n’a pas la moindre idée.

Mon avis :

Cela fait un petit moment que ce roman traîne dans ma pile à lire. Je repousse sans cesse sa lecture pour lire un autre roman jeunesse : partenariat, achat du CDI où je travaille, best-seller du moment, tout se liguait contre moi chaque fois que j’avais l’occasion de le lire. Mais cette fois fût la bonne, après quelques lectures « adultes » et un roman jeunesse en demi-teinte, j’étais impatiente de lire ce début de saga dont on m’a dit tant de bien que j’ai déjà les tomes 2 et 3 dans ma pile à lire!

Dès les premières lignes, j’ai su que j’avais fait un bon choix puisque l’auteure ne perd pas de temps pour nous plonger dans le vif du sujet. Ici pas d’entrée en matière qui s’éternise sous prétexte qu’on a à faire à une saga. L’arrivée au manoir a, dès le départ, un air mystérieux et les premiers personnages qui y vivent confirment au lecteur qu’il est bien question d’un roman fantastique.

Liam, le jeune héros, m’a lui aussi séduite d’emblée. Bien qu’adolescent, il garde un côté assez mâture de sa longue maladie qui le pousse à se remettre en question quand les choses ne vont pas forcément dans son sens, tout en restant très naturel puisque son humeur, à l’image de ses hormones, peut varier très rapidement pour une simple remarque ou action. Si au départ j’ai trouvé l’univers un peu masculin à cause des personnages féminins un peu effacés, l’arrivée de Cléa et la rencontre avec la vieille enseignante m’ont rapidement rassurée. D’autant que par la suite, Evelyne Brisou-Pellen prend le temps de développer, quoique succinctement, tous les personnages, donnant ainsi une explication a ces caractères introvertis. Cette volonté de construire même autour des personnages tertiaires de ce tome est plutôt rassurante pour la suite de la saga.

Une suite que je vais lire avec plaisir, car même si j’ai compris avec beaucoup de facilité l’intrigue principale de ce tome, je suis curieuse de savoir comment l’auteure va développer son univers et ses personnages dans les tomes suivants. Ce premier tome est déjà très agréable, à la fois sombre et drôle, juvénile et mâture, il est plein d’antagonismes qui rendent la lecture agréable et surprenante. Ajoutons à cela un véritable point fort : les différentes notions historiques, abordées par la force des choses, qui sont autant d’occasions pour les jeunes lecteurs d’apprendre tout en se divertissant.

En bref, une jolie lecture pour les lecteurs de 12 à 100 ans.

Note : 3,56/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s