Romans

Sur le vif

  • Titre : Sur le vif
  • Auteure : Elizabeth Acevedo

Emoni a de l’or au bout des doigts. Entre ses mains, saveurs et épices composent des plats incomparables. Mais Emoni a aussi une petite fille de 2 ans, et elle jongle entre son rôle de jeune mère, les cours au lycée et le travail le soir pour aider sa grand-mère à payer les factures.

Emoni a 17 ans, et elle ne pense pas qu’elle pourra continuer ses études, ni devenir cheffe dans un restaurant. Dans sa vie faite de responsabilités, il n’y a pas de place pour rêver. L’ouverture dans son lycée d’un nouveau cours d’arts culinaires pourrait bien lui permettre de déployer son talent et de trouver la force en elle d’accomplir son rêve.

Mon avis :

Quel plaisir de retrouver Elizabeth Acevedo à travers un nouveau roman. J’avais adoré Signé Poéte X alors j’étais vraiment impatiente de lire Sur le vif.

Elizabeth Acevedo choisit cette fois d’aborder un thème sensible : celui de la grossesse et de la maternité lorsqu’on est soi-même encore un peu un enfant. Son héroïne n’a que 14 ans lorsqu’elle découvre qu’elle est enceinte, il n’aura suffit que d’une seule fois pour changer complètement le cours de sa vie. Le lecteur la retrouve donc 3 ans plus tard, en dernière année de lycée, face à de nombreuses décisions. Emoni n’est pas du genre à se lamenter, quoique sa vie ne soit pas toujours des plus simples, elle assume totalement ses choix et surtout sa petite fille dont elle s’occupe autant que les cours et le travail le lui permettent.

Ce roman est intéressant car il ne se concentre ni sur la grossesse ni sur la première année du bébé, mais sur les années qui suivent et qui sont souvent déterminantes et oubliées par la littérature. Choisir de garder un bébé quand on est adolescente, ce n’est pas seulement le regard des gens pendant la grossesse, ni encore le fait de rater les cours durant les premiers mois de vie du bébé. Choisir de garder un enfant, c’est accepter qu’il va falloir l’assumer pour de nombreuses années, et que cette petite vie va être décisive dans les choix à venir. Quoique l’héroïne soit déjà mère, elle bénéficiait jusque-là de son statut d’adolescente, mais voilà que sa vie d’adulte cogne définitivement à sa porte ; il est temps pour elle de décider quelle personne elle veut devenir et même si c’est très tentant, elle ne peut se cacher ni derrière sa fille, ni derrière sa famille pour justifier ses choix.

L’autrice met à nouveau en scène une héroïne au caractère bien trempé et attachée à ses origines. C’est toujours un plaisir de la lire : son écriture est fluide, simple et efficace avec une petite touche de poésie qui donne tout son charme au texte. On sent dans chaque décision, les histoires vraies sur lesquelles elle s’est appuyée pour baser et créer son récit et donner vie à ses personnages. C’est certainement la raison pour laquelle ses textes sont toujours touchants et justes.

Il faut aussi saluer le travail fait sur la couverture qui colle au récit et qui a un petit côté punchy et acidulé qui correspond bien à l’héroïne.

En bref, encore un récit qui atteint son but, à partager sans modération.

Mon ressenti : 4,75/5

6 réflexions au sujet de « Sur le vif »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s