Romans

La tête sous l’eau

couv61510991

Titre : La tête sous l’eau

Auteur : Olivier Adam

La quatrième de couverture :

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l’air perdu. Il m’a pris dans ses bras et s’est mis à pleurer. Un court instant j’ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte. Puis il s’est écarté et j’ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : « On l’a retrouvée. Merde alors. On l’a retrouvée. C’en est fini de ce cauchemar. » Il se trompait. Ma sœur serait bientôt de retour parmi nous mais on n’en avait pas terminé.

Mon avis :

Quand il est question de kidnapping dans les romans, nous avons souvent affaire au point de vue de la victime ou du bourreau, mais il est rare que la vision d’une victime collatérale, tel un membre de la famille, soit mies en scène. Ce simple choix d’écriture donne à La tête sous l’eau toute son originalité.

En effet, La tête sous l’eau, c’est avant tout l’histoire d’un adolescent dont la grande soeur a disparue. Fugue, enlèvement, ou même pire, nul ne le sait, jusqu’au jour où la police contacte la famille pour dire qu’elle a été retrouvée. Pourtant, Antoine doit continuer à aller en cours, à vivre, alors que son monde s’effondre, il trouve une échappatoire dans le surf. On pourrait croire que le texte va se résumer à cela, un adolescent déboussolé qui se jette à corps perdu dans une activité sportive, mais Olivier Adam nous préserve bien heureusement de cette banalité.

Antoine est plus que jamais un personnage agréable. Certes perdu et choqué par les évènements, il ne fuit pas pour autant, il fait front et utilise le surf comme exutoire. On attendrait de lui de la colère, de la peur, voire de la haine, il se contente d’être patient, attentif et réfléchit. Le genre d’adolescent qui donne une belle leçon de vie aux adultes et qui malgré tout ne sombre pas dans un cliché peu réaliste. Cela a vraiment été pour moi un plaisir de découvrir l’histoire de sa soeur à travers son regard.

J’ai d’ailleurs dévoré le roman en quelques heures puisque la plume de l’auteur se prête bien à une lecture intensive.

Un roman touchant auquel il manque pourtant un petit quelque chose pour être parfait.

Note : 3,75/5

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s