Romans

Miss Jane

couv54671379

Merci aux éditions Grasset et à Netgalley pour leur confiance.

Titre : Miss Jane

Auteur : Brad Watson

La quatrième de couverture :

Jane Chisolm vient au monde en 1915, dans une petite ferme du Mississippi. Quelques instants après sa naissance, le Dr Thompson saisit un carnet et commence à prendre des notes. Jane est née avec une malformation : un handicap qu’elle devra surmonter sa vie durant. Les premières années à la ferme, au milieu d’une nature éblouissante, sont joyeuses et innocentes. Ce n’est qu’à l’approche de ses six ans que la petite Jane prend conscience de sa singularité. Mais sa soif d’apprendre est plus forte que les réticences de ses proches. Elle entre à l’école, se plonge dans les livres. Puis arrive l’adolescence et le Dr Thompson devient son principal confident, y compris lorsque celle-ci tombe amoureuse…

Mon avis :

Si je devais donner une image à ce roman,  ce serait un beau feu de cheminée comme on en fait souvent en hiver. Non que le récit se situe à cette saison en particulier ou qu’il soit froid, mais justement parce qu’un feu dans une cheminée évoque presque toujours pour moi une certaine chaleur un peu mélancolique qui m’étreint et m’émeut. Et ce sont exactement les mêmes sensations qui m’ont assaillies lors de ma lecture.

Jane est différente, elle peut facilement le cacher aux étrangers par bienséance, par convention, sans pour autant tenter de se mentir. Elle s’accepte, telle que la nature l’a conçue, avec simplicité et douceur, et cela fait d’elle une héroïne lumineuse et attachante. Tellement qu’il ne m’est pas arrivée une seule seconde de la plaindre ; j’ai éprouvé du chagrin pour elle, je me suis révoltée avec elle – surtout dans la toute dernière partie du roman – mais, jamais je ne l’ai perçue comme une victime. Jane fait de sa différence une vérité immuable qui lui donne une force de caractère qui ne souffrirait pas la pitié. Et c’est certainement cela qui lui donne ce formidable pouvoir d’attraction sur les autres. Sa lumière, elle la dispense sans compter à ses proches, ajoutant du relief à des personnages qui auraient pu être seulement ternes et tristes, mais qui sous ses feux deviennent touchants.

Mais elle ne s’arrête pas là, c’est tout un environnement qui s’éclaire sous ses descriptions, les couleurs flamboyantes des paons, les formes insolites des champignons, les relations que les humains et les animaux entretiennent entre eux. Ses réflexions, de l’enfance à l’âge adulte, ont un côté à la fois tendre et insolite qui ne laisse jamais indifférent.

Le récit de cette vie hors du commun est aussi pour le lecteur l’occasion de découvrir l’Amérique du début du XXe siècle, une contrée en proie à de rapides changements, pour le meilleur et pour le pire.

Un roman à découvrir et à lire sans modération jusqu’à la dernière page.

Note : 4,75/5

Publicités

5 réflexions au sujet de « Miss Jane »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s