Bandes dessinées

Petite balade et Grande muraille

Capture

Merci aux éditions Fei et à Babelio pour cette belle aventure littéraire!

Titre : Petite balade et Grande muraille

Auteure – Illustratrice : Maïté Verjux

La quatrième de couverture :

Petite balade et Grande Muraille, ce n’est pas vraiment un carnet de voyage, ni une bande dessinée autobiographique, mais plutôt un condensé de petites tranches de vie, souvent absurdes et un peu honteuses. Celles qu’on partage volontiers à des proches bienveillants, qui n’oseront (généralement) pas se moquer trop fort.
C’est aussi le fruit d’une envie de voir ce qu’il se passe chez l’autre, tout en ayant conscience qu’on ne comprendra sans doute rien de ce qu’il nous mettra sous les yeux.
C’est 3 mois à Pékin et à Shanghai, entourée de plein de colocataires, et un sentiment persistant d’être totalement à côté de la plaque

Mon avis : 

J’étais très curieuse de lire cette bande-dessinée écrite façon tranche de vie qui s’annonçait rafraîchissante. Puisque c’est le premier titre de l’auteure, impossible de se faire une idée de ce que cela allait donner, mais j’aime l’aventure.

Et je n’ai pas été déçue, ce fut une lecture à la fois enrichissante et très amusante. Enrichissante, parce que je ne connais moi même pas grand chose de la Chine contemporaine. Par exemple, je ne réalisais pas à quel point Pékin pouvait être polluée et grâce à ce titre, j’ai réalisé que pour une allergique comme moi, ce serait la mort assurée! Amusante, parce que l’auteure a un point de vue très drôle sur tout ce qui lui arrive. Elle prend vraiment plutôt bien l’état de l’appartement dans lequel elle loge! Les petits surnoms qu’elle donne à ses colocataires sont aussi très drôles. Puis il faut avouer qu’elle a su choisir les tranches de vie à partager avec nous : le meilleur comme le pire, le tout sur ton humoristique et second degré très agréable.

Côté graphisme, le choix de ne faire la bande-dessinée qu’en trois couleurs et assez audacieux et pourtant cela rend très bien. Les dégradés sont très beaux, et les petits détails mis en évidence toujours bien choisis là encore. Par contre, ça aurait été cool d’avoir la carte qui se trouve à la fin au début. Parce que là, je ne me suis rendu compte de son existence qu’à la fin de ma lecture.

En bref, une lecture amusante et instructive que je conseille à ceux qui prévoient un voyage en Chine, histoire de faire la différence entre le mythe et la réalité, et à tous les curieux qui comme moi aiment faire des découvertes.

Note : 4/5 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s