Romans

Louis le galoup – tome 01

artoff140

Titre : Louis le galoup, tome 1 : Le village au bout du monde

Auteur : Jean-Luc Marcastel

Illustrateur : Jean-Mathias Xavier

Quatrième de couverture :

La nuit, le feu, une grande forteresse assaillie, une créature monstrueuse, un loup terrible, un loup debout… un galoup. Tel est le cauchemar qui hante Louis, dans son village au bout du monde, près de la Grande Brèche et de sa lueur maudite qui marque la fin du royaume et de toutes les routes…

Ce royaume que l’ombre du Vicomte de Marsac, l’Usurpateur, et de ses terribles barons, Malemort et le Siblaire, ce siffleur infernal, recouvre peu à peu… […] Louis, accompagné par son frère, Séverin, et la Roussotte, ce joli brin de sorcière au caractère impossible, devra partir en quête de ses origines, après qu’une malebeste, une créature venue de la Grande Brèche, ait attaqué le village.

Mon avis :

A force d’entendre parler de Jean-Luc Marcastel, j’ai eu envie de faire connaissance avec son écriture. Grand bien m’en a pris, le sieur a une écriture originale, fraîche et drôle dont j’ai pu profiter à travers ce début de saga.

Louis le galoup est une saga destinée aux collégiens, mais qui ravira cependant les lecteurs plus âgés grâce au style littéraire de l’auteur.

On y retrouve tous les codes du genre : un petit groupe d’amis qui vont devoir affronter de périlleuses aventures, des adultes faisant figure de modèle et d’autres représentant l’ennemi sombre, de la magie, de l’aventure et une quête identitaire qui va mener nos héros par monts et par vaux.

Si le scénario de ce premier tome est assez simple pour un adulte, j’ai trouvé les personnages prometteurs, et la fraternité qui lie Louis et Séverin touchante. Concernant la petite Margot, je suis curieuse d’en apprendre plus sur elle et sur ses « pouvoirs ».

Je dois pourtant avouer que la partie la plus intéressante de ce début de saga a été pour moi toute la construction autour de l’univers de la saga. L’idée de cette faille qui partage le pays et même l’Europe est vraiment intrigante. On se demande ce qu’il s’est vraiment passé et on a le sentiment que le religieux du village ne dit pas tout ce qu’il sait à ce sujet.

J’espère qu’on aura l’occasion d’en apprendre plus dans les tomes suivants.

Un bon petit roman à mettre sans hésitation entre les mains des 10-14 ans!

Note : 4/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s