Manga

Ad Astra – tomes 5 & 6

 

Titre : Ad Astra. Scipion l’Africain & Hannibal Barca. – tomes 5 & 6

Auteur – Illustrateur : Mihachi Kagano

Traducteur : Sébastien Ludmann

Adaptation graphique : Clair obscur

La quatrième de couverture du tome 5 :

À Gerunium, Minucius paie au prix fort son entêtement : ses troupes sont décimées, et lui-même n’échappe à la mort que de justesse grâce à l’intervention de Fabius ! Ultime humiliation pour le guerrier, son combat contre Giscon lui coûte deux doigts de la main droite.
Mais sa dictature, tout comme celle de Fabius, touche à sa fin. Après une campagne acharnée, c’est Varron qui est nommé consul, aux côtés d’Aemilius ! Et le nouveau chef des armées compte bien écraser l’ennemi par le nombre. C’est donc 86 000 soldats qu’il envoie contre Hannibal dans la plaine de Cannes, théâtre d’une des plus grandes batailles de l’histoire…

La quatrième de couverture du tome 6 :

Malgré les réserves d’Aemilius, Varron reste fidèle à son plan. Il lance son immense armée contre les troupes carthaginoises, persuadé d’avoir identifié la stratégie de l’ennemi : profiter du terrain pour prendre l’adversaire au piège.
Mais rien ne se passe comme prévu et, dès le début des combats, la cavalerie romaine se fait décimer ! Tandis qu’Aemilius, blessé, cherche à préserver Scipion du carnage, le second consul prend lâchement la fuite. Si l’infanterie de Rome domine encore, pour Hannibal, la bataille ne fait que commencer…

Mon avis :

J’ai choisi de présenter ces deux tomes en même temps, car ils mettent en scène la même bataille : la bataille de Cannes. Bataille qui est un tournant décisif que ce soit pour Rome que pour les personnages que nous suivons désormais depuis 6 tomes.

Je dois dire que de tome en tome, Mihachi Kagano a vraiment su faire évoluer sa mise en page et son dessin pour parvenir à une mise en scène toujours plus réussie. Les combats sont à la fois très clairs et très beaux graphiquement. Pour ne rien gâcher, la mangaka distille de nombreuses explications tactiques et techniques à l’aide de croquis qui apportent une meilleure compréhension des affrontements. La bataille de Cannes valait bien cela et je salue le travail de l’auteur.

Comme je le soulignais plus haut, cette bataille représente un tournant décisif pour nos héros romains. En effet, grâce à elle, les Romains ont été obligés de prendre conscience de leur faiblesse. Ils sont désormais prêts à mettre leur orgueil de côté pour juger Hannibal à sa juste valeur. C’est l’occasion pour Scipion de mettre à profit ses talents d’analyse et de choisir une voie à travers laquelle il pourra mieux préserver ceux qui lui sont chers. Il faut dire qu’on commençait à se lasser d’attendre que le personnage prenne enfin l’envergure qu’on attendait de lui. De son côté, Caïus doit par la force des choses devenir la figure guerrière qui tardait à naître sous nos yeux, et il gagne par là en profondeur et en charisme.

Lors de mes précédentes chroniques, je me chagrinais du manque de datation précise et de l’absence de notes explicatives en fin de volume. Je ne dois pas avoir été la seule que cela dérangeait puisque ces deux tomes sont plus précis et permettent de souligner l’ampleur du conflit sur la durée. De plus, contrairement à ses contemporains qui nous parlent souvent de leur vie quotidienne, Mihachi Kagano profite de l’espace qui lui est aménagé en fin de volume pour donner plus de précisions sur les éléments qu’elle met en scène et parfois sur ceux qu’elle a dû laisser de côté.

Ce manga ne fait que se bonifier avec le temps et me séduit de plus en plus !

Note : 4.75/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s