Romans

Le Joyau – tome 1

Titre : Le Joyau – tome 1

Auteur : Amy Ewing

Traducteur : Cécile Ardilly

La quatrième de couverture :

Le Joyau, haut lieu et cœur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté.
Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance… Achetée lors de la Vente aux Enchères par la Duchesse du Lac, Violet – le lot 197, son nom officiel – va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l’étincelante façade du Joyau. S’exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.
C’est pourtant dans ce sinistre quotidien qu’elle tombe amoureuse d’un séduisant garçon, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d’affronter les plus grands des dangers…

Mon avis :

D’abord séduite par la quatrième de couverture, j’ai été rapidement très déçue de ma lecture.

L’histoire s’est révélée très proche du cliché à la mode dans la YA en ce moment : une jeune fille pauvre qui doit affronter l’aristocratie de son monde pour le rendre meilleur et qui en profite pour tomber amoureuse de la personne qu’il ne faut surtout pas. Il faut ajouter à cela que le récit est extrêmement prévisible et on a presque envie d’en rire quand on voit l’héroïne tomber des nues devant certaines vérités…

Parlons-en de l’héroïne… Au début, j’ai pensé qu’elle remplissait bien son rôle : suffisamment maligne pour comprendre que l’avenir qu’on lui décrit tout rose est loin de l’être et prête à en découdre dès que sa chance se présentera. Manque de pot, ces traits de caractère sont contre-balancés par d’autres qui la font paraître finalement aussi niaise que les autres… Je n’ai pas du tout réussi à m’attacher à elle, ni même à aucun personnage d’ailleurs.

Je pense que cela est essentiellement dû au fait que l’histoire progresse très lentement, sans pour autant nous en apprendre tant que cela sur l’univers et les personnages. C’est dommage, car l’idée de départ m’avait plu, mais beaucoup trop de questions restent sans réponses et celles qui se profilent tuent l’originalité du récit.

À vrai dire, j’ai eu beau y réfléchir encore et encore, je n’ai rien trouvé de bien positif à écrire sur ce livre. Je pense qu’il faut mettre cela sur le compte du fait que je suis un mauvais public pour la YA destinée aux jeunes filles en fleurs…

Note : 1.25/5

1

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le Joyau – tome 1 »

  1. Moi j’avais finalement été moins déçue que ce à quoi je m’attendais! (gros a priori à cause de la couverture qui me faisait penser à La sélection). Et finalement ce qui m’a le plus gênée, je pense que c’est l’histoire d’amour à laquelle je n’ai absolument pas crue…

    J'aime

  2. Rien qu’en voyant la couverture j’ai saisi l’effet de mode, je pense que ça vient de « La Sélection »… Ce n’est pas forcément un livre sur lequel j’aurai craqué et du coup, ça l’est encore moins en lisant ta critique. C’est dommage parce que c’est le genre d’effet de mode qui décrédibilise totalement la littérature YA :(.

    J'aime

    1. C’est exactement ce que j’ai pensé. Je trouve cela un peu nul. Après je comprends les éditeurs, ils sont bien obligés de suivre la mode s’ils veulent pouvoir publier à côté de nouvelles choses qui fonctionnent moins bien. :S

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s