Romans

Par le feu

  • Titre : Par le feu
  • Auteur : Will Hill

Avant, elle vivait derrière la clôture. Elle n’avait pas le droit de quitter la Base. Ni de parler à qui que ce soit. Parce que Père John contrôlait tout et qu’il établissait des règles. Lui désobéir pouvait avoir des conséquences terribles. Puis il y a eu les mensonges de Père John. Puis il y a eu le feu…

Mon avis :

Je vous présente mon premier coup de cœur de l’année 2020 : une véritable découverte à tous les niveaux puisque je ne connaissais ni l’auteur, ni le fait réel dont est inspiré le récit.

En effet, le roman s’inspire du démantèlement de la secte de Waco. Le lecteur suit une héroïne, une victime de la secte qui est internée dans un hôpital psychiatrique pour enfants, le temps de reprendre ses marques et de guérir de ses blessures autant physiques que psychologiques.

L’intérêt de ce roman réside dans sa façon de montrer l’importance d’un suivi psychologique et psychiatrique après un traumatisme et les limites de ces derniers, car au fond, on ne peut guérir que si on le souhaite et toutes l’aide du monde ne peut changer cela.

Moonbean, notre jeune héroïne, veut guérir, et en même temps elle doit lutter contre tous les réflexes psychiques et physiques qu’on lui a inculqué depuis l’enfance. Chaque geste, chaque parole adressée à ses « sauveurs » représente un combat qu’il est parfois difficile d’appréhender. Mais Moonbean n’est pas seule, d’autres enfants rescapés sont là, dont Honey, la seule que l’héroïne peut qualifier d’amie, la seule encore en vie à avoir douté, comme elle. Pour elle, et pour les autres, Moonbean doit avancer.

J’ai particulièrement apprécié la douceur avec laquelle l’auteur préserve les victimes de tout jugement hâtif en mettant en scène le cheminement bien rodé d’une manipulation lente et insidieuse qui a fini par isoler des gens plein d’espoir dans un contexte cruel et déshumanisant.

Un roman coup de poing à mettre dans les mains de tous les adolescents pour leur montrer combien il est facile de se perdre si on ne remet pas en question les vérités qu’on nous assène.

  • Mon ressenti : 4,5/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s