Romans

Le gang des vieux schnocks

  • Titre : Le gang des vieux schnocks
  • Auteure : Florence Thinard

Un jeune à capuche a arraché le sac de cette brave Rose-Aimée! Papi Ferraille le sait, il a tout vu. Alors avec Gisèle, une ex-coiffeuse au look improbable, et Victor, le vieux rebelle qui détourne les affiches publicitaires, ils unissent leurs solitudes pour former un gang étrange et redoutable. On va lui montrer de quel bois on se chauffe à ce gamin qui agresse les vieilles dames au lieu d’aller en cours! Et tout le quartier n’a qu’a bien se tenir. Jules, 14 ans, n’est pas près d’oublier la leçon que le prépare le Gang des Vieux Schnocks…

Mon avis :

J’ai un avis un peu mitigé sur ce livre : l’adulte la clairement apprécié, mais la professeure doute sérieusement de sa place dans le rayon jeunesse.

D’une part, la couverture qui correspond totalement au style décalé et un peu déjanté du livre est super amusante pour celui qui a lu le livre, sauf que les élèves, eux, ne vont pas lire le livre si la couverture ne leur plaît pas, et celle-là, elle ne les enthousiasme pas du tout… En même temps, dur de trouver des enfants de 12-15 ans qui ont envie de lire un livre avec des petits vieux en couverture.

D’autre part, les piques verbales sont certes succulentes pour les adultes, il n’en reste pas moins qu’une bonne part du vocabulaire est inadapté au niveau de la plupart des jeunes lecteurs. D’autant que si j’ai souri plus d’une fois, je ne suis pas sûre qu’un adolescent comprenne cette conception du monde, totalement éloignée de la sienne : l’idée qu’une personne âgée puisse être sale, sentir mauvais à cause de la solitude, de l’isolement ou du laisser-aller ne les effleure pas vraiment, ils ne comprennent donc pas, et rejettent en toute logique cette conception de la vieillesse qui n’est déjà pas dans leurs moeurs.

Il faut donc attendre la deuxième partie du roman pour que les adolescents puissent s’identifier à quelqu’un qui leur ressemble, parle comme eux et voit le monde à leur façon. Un délai trop long qui fait perdre une bonne partie des lecteurs.

La dernière partie m’a complètement chamboulée. Elle est émouvante et riche d’enseignement, c’est beau de voir ces amitiés inter-générationnelles grandir et se nourrir. Les liens tissés et ce qu’ils permettent de réaliser sont magiques, et j’ai versé ma petite larme.

En bref, un livre pour les adolescents et les jeunes adultes plutôt qu’un livre destiné aux collégiens, mais qui est une jolie lecture à ne pas rater.

Mon ressenti : 3/5

2 réflexions au sujet de « Le gang des vieux schnocks »

  1. Bonjour,
    je trouve cette chronique un peu sévère et affirmer que LES collégiens ne font pas un bon accueil à ce roman, encore plus. Il se trouve que nos collégiens de 4e ont complètement adhéré et apprécié ce « gang de vieux schnocks » et les messages véhiculés. Et nos collégiens sont dans la norme, ni meilleurs ni pires lecteurs qu’ailleurs.

    J'aime

    1. Je suis navrée que vous éprouviez cela à ma lecture, car ce n’est pas du tout celui que j’ai voulu transmettre. J’ai aimé ce roman, donc je suis presque sûre de ne pas avoir été rude. Mais les ressentis différent d’une personne à l’autre et c’est pourquoi je parle ici de « chronique » et non de critique, et que je précise bien que cela est « mon » avis.
      Je suis ravie que vos collégiens adorent, MES collégiens n’aiment pas plus que cela pour toutes les raisons citées. Dois-je en conclure qu’ils sont pires qu’ailleurs?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s