Romans

Les nuages de Magellan

  • Titre : Les nuages de Magellan
  • Auteure : Estelle Faye

27ème siècle. L’Humanité s’est étendue à toute la Voie Lactée. La nouvelle frontière, ce sont désormais les Nuages de Magellan, mais les Compagnies ont fini par renoncer à tout projet de colonisation, préférant les affaires aux rêves d’exploration spatiale. Deux siècles auparavant, l’humanité a pourtant maîtrisé l’énergie sombre, une ressource quasi illimitée, mettant ainsi fin aux guerres pour les énergies fossiles. Ont suivi plusieurs siècles de liberté, d’exploration, d’avancées… Puis, insidieusement, de nouveaux jeux de pouvoir et d’influence se sont mis en place, conduisant à la multiplication des hors-la-loi. Depuis, un mythe court la galaxie : des pirates auraient créé sur Carabe, une planète perdue, une république idéale, hors d’atteinte du pouvoir des Compagnies. Dans l’un des derniers postes frontières avant les Nuages, Dan, une jeune serveuse idéaliste, chante du blues dans un bar pseudo texan tout en rêvant d’aventures stellaires. Elle est fascinée par Mary, une cliente taciturne dont on dit qu’elle serait peut-être une ex-pirate… Les Nuages de Magellan n’ont pas dit leur dernier mot !

Mon avis :

Je suis tombée amoureuse de l’écriture d’Estelle Faye avec sa trilogie La voie des Oracles, alors j’ai été très heureuse de pouvoir la rencontrer lors du Salon du Livre Jeunesse de Paris en 2018. C’est à cette occasion que j’ai acheté ce roman. Une chose en entrainant une autre et ma pile à lire gigantesque n’aidant pas, je n’ai eu le temps de le lire que récemment.

C’est toujours agréable de redécouvrir un auteur qu’on apprécie déjà dans un genre différent. Ici, l’auteure a abandonné un temps le fantastique et la fantasy pour une autre littérature de l’imaginaire : la science-fiction. L’exercice peut sembler périlleux, pourtant elle s’en sort haut la main, et c’est une véritable découverte.

L’univers créé pour donner un cadre au récit est très bien développé et fourni. On y retrouve tous les codes de la science-fiction sans pour autant sombrer dans la banalité. J’ai beaucoup aimé la façon dont la conquête de l’Espace et son appropriation par les Humains est décrite. On y retrouve toute la beauté et la monstruosité de l’Humanité. Ainsi que des descriptions très réalistes des dérives de la conquêtes spatiales, des maladies aux modifications génétiques ou cybernétiques en passant par la capitalisation. L’ensemble est très réussi et ouvre largement la porte à d’autres romans pouvant se situer dans le même univers.

Les personnages ne détonnent pas et sont, eux aussi, très bien maîtrisés : leurs réactions normales et leurs interactions tendent à leur donner une belle profondeur qui les empêchent de tomber dans la caricature. Leur destiné rend le roman difficile à délaisser, quoique le scénario, bien que bien ficelé, laisse parfois entrevoir aux lecteurs des évidences qui semblent pourtant totalement échapper aux héros.

Une belle réussite dont le seul bémol est une petite tendance à la répétition dans la description des personnages assez déroutante de la part de l’auteure, qui m’apparaît avec le recul, destiné à « montrer » quelque chose au lecteur.

En tout cas, rien qui ne puisse gâcher votre plaisir, alors si vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir l’auteure où si vous avez envie d’une belle lecture de science-fiction, c’est par là.

Mon ressenti : 3,75/5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s