Romans

La patience du Diable

LA_PATIENCE_DU_DIABLE_DOC 155

Titre : Ludivine Vancker, tome 2 : La patience du Diable

Auteur : Maxime Chattam

La quatrième de couverture :

Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ?

Un go-fast pris en flag qui transporte bien pire que de la drogue…

Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse…

Des gens ordinaires découverts morts… de terreur.

Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou.

Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source. Aux racines de la peur.

Mon avis :

J’avais dévoré les premières aventures de Ludivine Vancker il y a deux ans. Aussi il était évident pour moi que ce deuxième tome devait faire partie de mes lectures de cet été.

Loin d’avoir à faire aux « vilains » du précédent tome comme je le pensais de prime abord, c’est ici une toute nouvelle enquête que nous offre l’auteur. Une nouvelle aventure, certes, mais toujours ce même style littéraire qui avait su me séduire dans La conjuration primitive. J’ai d’ailleurs dévoré ce tome encore plus vite que le précédent. Fidèle à sa « charte littéraire du thriller », Maxime Chattam continue d’interroger le lecteur sur les origines du mal qui ronge les psychopathes et sociopathes de tout bord. Une vision très intéressante de l’origine de ces névroses qui font en partie le charme de ses romans.

Pourtant, j’avoue que ce tome n’est pas à la hauteur du premier. Esprit tordu ou pas, je l’ai trouvé finalement assez prévisible et Ludivine ne m’a pas bluffée par ses conclusions qui coulaient de source. Si le début du roman m’a vite enthousiasmé, l’évolution de l’histoire m’a déçue. Tout d’abord, parce que le scénario me semblait affreusement simpliste, et ensuite parce que les choix de l’héroïne et de ses collègues m’ont paru terriblement irréalistes. Sachant ce qu’ils avaient vécu dans le tome précédent, j’attendais d’eux un peu plus de réflexion ; or ils m’ont fait penser à une belle bande de fous furieux qui ne retiennent rien de leurs erreurs. Si ce comportement collait bien à Ludivine au vu de son état, j’attendais un peu plus des autres policiers de l’enquête.

Bref, un avis assez mitigé, car d’une part, j’apprécie toujours le style de l’auteur et le réalisme de ses descriptions, mais d’autre part, j’attendais un peu plus de ce nouveau récit. Il faut croire que le premier tome a placé la barre un peu trop haut.

Note : 3.25/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s