...Cinématographique

The Witch

Titre : The Witch

Réalisateur : Robert Eggers

Scénariste : Robert Eggers

Compositeur : Mark Korven

Acteurs principaux : Anya Taylor-Joy, Ralph Ineson, Kate Dickie.

Synopsis : 

1630, en Nouvelle-Angleterre. William et Katherine, un couple dévot, s’établit à la limite de la civilisation, menant une vie pieuse avec leurs cinq enfants et cultivant leur lopin de terre au milieu d’une étendue encore sauvage. La mystérieuse disparition de leur nouveau-né et la perte soudaine de leurs récoltes vont rapidement les amener à se dresser les uns contre les autres…

Mon avis :

« Le cinéma d’horreur existe encore » en voilà une accroche. De quoi faire envie, d’autant que la bande-annonce n’était, elle non plus, pas trop mal.

Me voilà donc assise dans la salle de cinéma devant un écran noir depuis un trop long moment à mon goût en train d’écouter une musique qui se veut angoissante, mais qui est juste désagréable. Première image, écran noir à nouveau, mais plus de musique, des gens qui parlent, vous me direz c’est déjà un mieux. Mais à ce moment-là, après moins de cinq minutes de projection, j’ai juste pensé qu’ils ne s’y prenaient pas très bien pour nous angoisser.

Puis le film a enfin commencé. Et 1h33 plus tard je suis sortie de la salle en riant avec l’amie qui m’avait accompagné. Si ça, c’est du cinéma d’horreur, je suis la reine d’Angleterre. Il y a bien une ambiance pesante tout au long du film, c’est bien un huis clos, c’est dérangeant au possible, mais ce n’est pas horrifique. Je n’ai pas eu peur une seule seconde, ni pendant, ni après. Selon moi, ce n’est donc définitivement pas un film d’horreur, plutôt un thriller.

Dommage donc de l’avoir vendu comme tel, car au-delà du fait que la bande-son n’est pas terrible, et que le scénario ne soit pas flamboyant, les acteurs jouent vraiment bien et la filmographie est très réussie.

Ce sont vraiment ces deux derniers points qui sauvent le film, car le scénario, sous prétexte de nous angoisser, j’imagine, par dans tous les sens. Si à la base, j’ai pensé qu’il allait se baser sur l’extrémisme religieux au vu des premières images, ce petit fil conducteur devient rapidement si fin qu’il se casse en cours de route. Dommage, car il aurait été intéressant d’exploiter les raisons du départ de cette famille de la colonie pour construire le film.

Note : 1.75/5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s