Romans

Aux petits mots les grands remèdes

Merci aux éditions Préludes et à Netgalley pour cette lecture rafraîchissante !

Titre : Aux petits mots les grands remèdes

Auteur : Michaël Uras

La quatrième de couverture :

Alex, notre héros passionné par les livres, a choisi d’exercer le métier peu commun de bibliothérapeute. Sa mission : soigner les maux de ses patients en leur prescrivant des lectures. Yann, l’adolescent fragile qui s’est fermé au monde ; le cynique Robert, étouffé par son travail et qui ne sait plus comment parler à sa femme ; Anthony, la star de football refusant de s’avouer certaines de ses passions… Tous consultent Alex. Mais qui donnera des conseils au bibliothérapeute lui-même ?
La clé du bonheur se trouve-t-elle vraiment entre les lignes de ses livres chéris ?

Mon avis :

Je ne pouvais pas échapper à ce roman, tout dans la quatrième de couverture le destine aux amoureux de littérature. Alors même si la couverture n’est franchement pas folichonne (qui a joué avec Publisher ?) et que je ne connaissais pas l’auteur, je me suis emparée de l’ebook avec curiosité.

Curiosité qui s’est rapidement muée en plaisir. Au risque de copier le héros, je citerais Jean Giraudoux :

Le bonheur est une petite chose que l’on grignote, assis par terre, au soleil.

Car, selon moi, cette phrase résume à la perfection ce livre et le sentiment qu’il m’a laissé.

Le récit débute en compagnie d’Alex, notre héros passionné de littérature qui ne vivrait que d’elle s’il le pouvait. Alex n’est pas au mieux de sa forme, il a certes des milliers de livres à découvrir encore, mais sa dulcinée s’est fait la malle, car elle en avait marre de se battre contre ses fantômes littéraires. Pourtant, il faut bien continuer à avancer : le loyer à payer, des factures à régler, et des clients devant la porte.

À ce moment de la lecture, on pourrait craindre une tendance un peu dépressive du héros, mais c’est sans compter sur son esprit rêveur et son cynisme à toute épreuve. C’est avec plaisir que j’ai découvert et parfois redécouvert des passages de grands classiques au détour du récit, car pour Alex, la réalité et l’imaginaire sont intimement liés et chaque situation lui rappelle son pendant littéraire qu’il partage avec nous. Une découverte prolongée à travers ses prescriptions thérapeutiques, car ne l’oublions pas, le personnage principal est bibliothérapeute. Un métier peu commun, mais qui colle parfaitement au personnage.

Les grands lecteurs ne pourront que se reconnaître dans ce héros qui se lamente sur le manque de temps pour lire tout ce qu’il veut, se moque gentiment de son physique peu sportif et qui se souvient avec mélancolie de son enfance quand il préférait rester lire dans sa chambre plutôt que d’aller jouer dehors avec les autres enfants. Pour ma part, l’identification a parfaitement fonctionné, quoique moins introvertie que le héros, mon cerveau s’acharne parfois à associer roman et réalité pour mon grand plaisir et l’incompréhension de mon entourage. Ajoutez à Alex, une pointe d’humour et un esprit pointu exacerbé par ses lectures et vous ne vous rendrez même pas compte que vous touchez à la fin du roman quand vous y parviendrez.

J’ai particulièrement apprécié le parti pris de Michaël Uras qui voit la bibliothérapie comme un moyen d’élargir la vision d’une personne via son identification à un personnage. C’est une posture en laquelle je crois sincèrement et qui a d’ailleurs été prouvée par de nombreuses recherches démontrant que les grands lecteurs sont plus réactifs et calmes en cas d’imprévu, ainsi que plus ouverts aux autres. J’aurai certainement mois aimé ma lecture si les références avaient été des titres comme « Mieux manger pour mieux vivre » ou « Se lever à 5h du matin pour être heureux » (titres totalement inventés lors de la rédaction de cet article), car je ne crois pas du tout à ce genre de livre miraculeux qui pullulent en ce moment, comme les régimes miracles au printemps…

Note : 3.5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s