Romans

Dracula

Titre : Dracula

Auteur : Bram Stoker

Traducteur : Jacques Sirgent

La quatrième de couverture :

Jonathan Harker, jeune clerc de notaire britannique, est envoyé par son étude dans un sinistre château de Transylvanie afin d’y négocier, avec un certain comte Dracula, l’achat d’une propriété en Angleterre. Il ne tarde pas à découvrir l’effroyable secret de son hôte : cette créature est un mort-vivant, un vampire qui repose dans un cercueil et qui en sort la nuit pour étancher sa soif de sang.

Mon avis :

Cela fait longtemps que ce livre traîne dans ma pile à lire et encore plus longtemps que j’ai envie de le lire. Je ne comprends pas vraiment pourquoi j’ai mis autant de temps avant de m’y mettre. Peut-être parce que je craignais que le livre soit dans un style un peu trop désuet qui aurait rendu ces 680 pages laborieuses ? Ce n’est pourtant pas le cas, la traduction est très réussie et quoique le style soit, en effet, désuet, cela correspond parfaitement à l’oeuvre dans sa complexité.

Car, il y a dans ces lignes un grand travail de l’auteur concernant la personnalité des différents protagonistes de l’histoire. Dracula se révèle être une succession de pages de journaux intimes où chaque personnage écrit à la fois pour exorciser sa douleur, à la fois pour combattre la peur de la mort et de la folie qui les guette. Ainsi, chaque chapitre peut révéler une nouvelle personnalité, une nouvelle perception des événements et une nouvelle façon de s’exprimer. Il faut ici saluer le travail de Jacques Sirgent qui parvient à ne pas trahir l’auteur dans sa traduction.

Cette construction du récit est un peu déroutante au début et a ses défauts : plusieurs personnages racontant un même événement et on a tout de suite l’impression de tourner en rond, ce qui ajoute des longueurs au récit, qui n’est pas toujours très entraînant.

La faute aux personnages qui sont un peu fades et caricaturaux pour nos esprits très XXIe siècle. Tous très aimables, très pieux, et fats, ils s’opposent bien sûr au très vilain Dracula, très méchant, très satanique, et très rusé. Cela a un côté très amusant. Force est de le prendre au second degré, car le beau sexe en prend un coup, même si Bram Stoker essaie de se rattraper avec le personnage de Mina Harker, si pieuse et dévouée, qui ma foi est incroyablement maline pour une femme… Bref, les personnages sont un beau concentré de la bonne bourgeoisie du XVIIIe siècle et je ne sais pas si cela me donne envie de rire ou de pleurer. D’autant que malgré toutes leurs qualités, ils ne sont pas très malins et le récit contient donc quelque non-sens : [spoiler]Mina présente les mêmes symptômes que sa meilleure amie (épuisement, pâleur, absence, dépression, etc.) et personne ne pense une seule seconde qu’elle pourrait être victime de Dracula qui se vengerait ainsi du fait qu’ils lui mettent des bâtons dans les roues ? Plus tard, ils sont tous armés de Winchester et pourraient facilement mettre en déroute les gitans qui transportent le vampire, mais ils se battent au couteau… Vous me direz, il fallait bien un mort dans cette histoire, alors pourquoi pas le Ricain ?[/spoiler]

À côté de cela, l’ambiance n’est pas vraiment terrible, Bram Stoker n’a pas le talent de Lovecraft. J’avais plus l’impression de lire un roman à suspense qu’un livre d’horreur. D’ailleurs, c’est la première fois de ma vie que je préfère une adaptation cinématographique au livre d’origine : foncez sur la version de Coppola, très fidèle et beaucoup plus réussie !

Au final, le bilan de cette lecture est très mitigé, car même si Bram Stoker est à l’origine du mythe, le style de son roman n’est plus vraiment d’actualité et a perdu en couleur au fil du temps. Les personnages sont trop niais et les scènes, trop répétitives. Si quelqu’un me dit encore que Mina Harker est la femme parfaite, je ne sais pas comment je pourrais réagir. 😉

Note : 3.25/5

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Dracula »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s