Beauté

L’Atelier s’agrandit…

Cela fait un petit moment que j’y pense et c’est désormais chose faite : j’inaugure une nouvelle catégorie sur mon blog. L’Atelier beauté dans lequel je vous parlerai de mes expériences pour créer des cosmétiques bio et faits maison. J’espère partager avec vous des idées, des astuces et peut-être rassurer les personnes qui ont une peau récalcitrante comme la mienne. 😉

Pour la petite histoire, j’ai une peau assez particulière qui varie du sec au mixte en fonction des saisons et surtout de ses réactions. Mais mon plus gros problème réside dans le fait qu’elle est très sensible, réactive et atopique. Au moindre allergène un peu virulent, j’ai de l’eczéma, et une fois ce dernier de sortie, il n’y a plus grand-chose qui ne soit pas un cauchemar pour moi. Il y a quelques années encore, je me transformais en un condensé de lépreux et de reptile en plein changement de peau. Au cas où cette image ne serait pas suffisante, sachez que ce n’est ni ragoûtant, ni très agréable.

Pour mon plus grand malheur, je suis aussi très réactive à la cortisone. En bref : eczéma + cortisone = plus d’eczéma… :/ Ma dermatologue s’est donc démenée pour que j’aie des produits efficaces en cas de crise, mais comme toutes les bonnes choses, je ne dois pas en abuser si je veux que ça fonctionne longtemps. La seule solution est donc de limiter la casse au maximum en trouvant des produits qui protègent ma peau des agressions extérieures pour qu’elle réagisse le moins possible.

C’est dans cette optique que je me suis lancé dans un véritable parcours du combattant. Une réelle aventure quand on sait qu’une peau réactive atopique réagit à tout et à rien en fonction de son état à l’instant T.

Avec une certaine évidence, j’ai tout de même exclu de mes étagères des marques qui n’y séjournaient d’ailleurs plus que parce qu’on mes les avait offertes. Puis, j’ai essayé à force de tableaux Excel de regrouper les ingrédients qui pourraient être « sensibles ». Une grosse perte de temps. Certains produits comme le linalol ou limonène sont allergisants sauf qu’ils ne provoquent pas toujours une réaction chez moi. C’est ce qu’on appelle une allergie croisée… Autant vous le dire tout de suite, il devient alors presque impossible de déterminer avec cette méthode les possibles allergènes, à moins de vouloir y passer la moitié de votre vie et de votre santé.

Plus simplement, j’ai remarqué que je ne supporte pas les parfums de synthèse. Exit donc tous les cosmétiques parfumés. Heureusement, ma marque fétiche coûte un bras, mais ne contient pas de parfums ! Mais quand je me suis mise à regarder les choses de plus près, j’ai vite réalisé que c’était peut-être la seule grande marque que je tolère bien, voire très bien ; mon porte-monnaie, moins.

C’est comme cela qu’est née l’idée de m’essayer aux cosmétiques maison. D’abord, dans l’objectif de savoir ce que je m’étalais dessus, puis dans celle d’économiser un peu. J’avoue aussi qu’après plusieurs années sans produits parfumés, je commençais à dépérir. Si je me passe bien des parfums dans le maquillage, l’huile de douche, le déodorant, etc., j’aime bien avoir un baume pour le corps parfumé et les cheveux qui sentent bon.

Une fouille du Net m’a permis de découvrir Aroma-Zone qui depuis plusieurs mois fait désormais mon bonheur. Je fais tout doucement ma transition vers le bio et fait maison, tout en conservant beaucoup de produits de mes marques préférées, car je préfère y aller sûrement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s