Romans

La disparue de Linton Hill

Titre : La disparue de Linton Hill

Auteur : Jean-Michel Payet

La quatrième de couverture :

Charlotte débarque sur l’île d’Angrisey pour entrer au lycée-pensionnat de Linton Hill. Elle a effectué des recherches sur cet établissement avant de provoquer son renvoi et d’encourager son père à l’y inscrire. Elle veut y retrouver son amie Catherine, qui a mystérieusement disparu un an plus tôt. Au pensionnat, Charlotte découvre que la chambre 12, interdite, renferme un secret et ouvre sur un univers inconnu…

Mon avis :

Une jolie couverture, un résumé intriguant, il ne m’en fallait pas plus pour me plonger dans cette lecture que j’ai achevée en une soirée.
Le style de Jean-Michel Payet est très agréable et on se laisse facilement prendre par le récit. Malgré tout, l’intrigue est un peu simplette et le lecteur comprend rapidement de quoi il retourne. Il ne faut donc pas s’attendre à un grand récit à suspense.
Dans la mesure où ce n’est pas le but du roman, j’aurai pu pardonner les grosses ficelles, mais d’autres petits détails ont chatouillé mon appréciation du récit. En premier lieu, les personnages ont d’étranges rapports et l’amitié entre Charlotte et Catherine n’est pas vraiment crédible. En effet, cette dernière n’est pas un personnage très agréable. Ses liens amicaux avec les autres jeunes femmes du récit semblent être plus fonction de l’occasion qu’autre chose. Elle ne semble pas vraiment avoir de tendresse pour les unes ou pour les autres et elle cache d’ailleurs beaucoup d’évènements. J’ai trouvé que cela manquait cruellement de crédibilité quand on s’est que les adolescents se confient beaucoup les uns aux autres et sont très proches.
Ensuite, j’ai trouvé le dénouement un peu trop facile. Les actions des jeunes filles auraient dû créer un effet papillon beaucoup plus impressionnant. Or là, le lecteur a l’impression que presque rien n’a changé… Sans compter qu’elles sont toutes prêtes à abandonner ce qui leur reste de famille sans sourciller…
Bref, une histoire agréable qui aurait pu mieux sortir son épingle du jeu en étant plus réaliste. A conseiller plus aux jeunes adolescents (10-12 ans).

Note : 2.5/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s