Romans

La Voie des Oracles – tome 2

Titre : La Voie des Oracles – tome 2 : Enoch

Auteur : Estelle Faye

Illustrateur : Aurélien Police

La quatrième de couverture :

Poursuivis par les hommes d’Aedon, Thya, Enoch et Aylus fuient dans les terres barbares…

Sur les routes, les trois acolytes vont découvrir un monde très divers, coloré, fabuleux, où des magies et des mystiques plusieurs fois centenaires côtoient des aspirations farouches à la liberté. Un monde plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer.

Au cours de ce nouveau voyage, Thya et Enoch vont à nouveau être mis à l’épreuve, et se révéler, ou se perdre…. Avec, en fond, la menace grandissante d’Aedon, soutenu cette fois par un nouvel allié surnaturel…

Mon avis :

Je remercie chaleureusement Livraddict et les éditions Scrinéo qui m’ont permis de poursuivre l’aventure en compagnie de Thya via un partenariat.

Le premier tome de cette saga avait été un coup de coeur. Cette suite ne déroge pas. J’ai un très peu de temps pour lire ces derniers temps et je n’en pouvais plus de découvrir la suite des aventures de Thya, Enoch, et Aylus. C’en était navrant !

Le style littéraire d’Estelle Faye est toujours aussi parfait et approprié au scénario. Seul point négatif à ce sujet, les mots étrangers qui n’ont toujours pas de définition en note ou en index. Autant le latin ne m’échappait pas trop, autant j’ai eu plus de mal dans ce tome avec des mots d’origine germanique et sassanide. Merci Wikipedia qui m’a, entre autres, appris ce qu’était un dizpat. C’est bien dommage, car ces petits mots ajoutent à l’immersion du lecteur dans le récit ; immersion totalement gâchée quand on se sent obligé d’aller chercher une définition sur internet. Sans compter que c’est assez peu approprié pour de la littérature jeunesse…

J’ai même un peu regretté ce manque avec l’arrivée de nouvelles divinités dans le récit. Une petite note pour dire qui, quoi, où, comment, n’aurait pas été de refus pour enrichir les jeunes esprits tout en les divertissant. Quoi qu’il en soit, les nouveaux venus permettent au récit de prendre plusieurs directions ce qui élargit agréablement la trame de l’histoire. Les personnages principaux gagnent énormément en profondeur et en caractère, de même que les personnages secondaires. Ils n’en deviennent que plus touchants et plus attachants et je me suis surprise à trembler pour eux au fil des pages.

Le fil du récit est, quant à lui, toujours aussi réaliste que possible que ce soit du point de vue des rebondissements, que de la trame historique. Un plus, non négligeable, puisque l’auteur s’en sert pour amener de nouveaux mystères à résoudre.

Au final, je reste toujours aussi enthousiasmée par cette saga, même si quelques points viennent gâcher mon plaisir. Je vous ai déjà parlé du manque d’index, mais à ce détail presque insignifiant s’ajoute la fin de ce tome. En effet, elle me laisse un goût mitigé. D’un côté, je suis curieuse de voir ce qu’Estelle Faye a prévu de faire à partir de cette issue, de l’autre, j’aurai préféré que l’histoire s’achève sur l’avant-dernier chapitre, qui selon moi aurait fait une fin parfaite.

Note : 4.5/5

4

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Voie des Oracles – tome 2 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s