Contes·Romans

Gaspard des profondeurs

Titre : Gaspard des profondeurs

Auteur : Yann Rambaud

La quatrième de couverture :

Gaspard a treize ans. Gaspard rêve… Il rêve que son père revienne. Car cela fait plusieurs semaines que le père de Gaspard n’est pas rentré à la maison. Alors Gaspard décide de partir, sans en parler à sa mère qui est si triste, en disant seulement à son petit frère : « J’ai décidé d’aller chercher Papa… » Mais Gaspard ne s’en va pas seul. Sur la route, il rencontre un compagnon de voyage pas comme les autres : Honoré, dit Néné, qui devient vite un ami, comme un double-pour-la-vie. Et puis il y a aussi cette autre compagne, cette petite musique au son de laquelle il s’enfonce, chaque nuit, dans un monde parallèle de rêves et de cauchemars. Là, c’est comme un double-de-lui que Gaspard côtoie, avec lequel il va approcher toutes ses peurs, jusqu’à la dernière…

Mon avis :

La couverture de ce roman m’a tapé dans l’oeil dès l’instant où je l’ai vue. Ce côté simple et épuré ne pouvait que me séduire. Après un moment d’attention accordé à la lecture de la quatrième de la couverture, j’ai emprunté ce livre sans la moindre hésitation.

Je ne savais cependant pas à quoi m’attendre avec ce livre, car je n’avais jamais entendu parler de l’auteur ou du titre. Mais pour mon plus grand bonheur, j’ai découvert une belle plume qui a su m’envoûter tout le temps de ma lecture. Yann Rambaud a su créer autour de la quête de son héros, un univers merveilleux et terrible à la fois, un univers digne d’un conte de fées traditionnel. L’histoire est d’ailleurs construite à cette image avec un héros poursuivant une quête dans laquelle il est aidé ou malmené par plusieurs autres personnages. C’est un très beau conte moderne qui aborde avec subtilité la maladie, le deuil et la transition de l’enfance vers l’âge adulte.

Les personnages sont très attachants et j’ai eu du mal à les quitter, car l’ambiance du titre est très poétique, voire mélancolique. Ce n’est donc qu’avec un grand sentiment de nostalgie qu’on referme le livre sur sa dernière page.

Note : 4/5

4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s