Bandes dessinées

Le signe de la Lune

Titre : Le signe de la Lune

Scénariste : Enrique Bonet

Dessinateur : Jose Luis Munuera

La quatrième de couverture :

Une petite ville d’Espagne, dans les années 1920. Isolés, les habitants de cette campagne, proche d’une immense forêt, vivent encore avec les croyances d’un monde ancien. C’est ici que vit Artemisa, une jeune fille qui développe une attirance inexplicable pour la lune. C’est aussi dans cette forêt qu’un drame va se nouer…

Mon avis :

J’ai été interpellée par le titre de cette BD pourtant pas très récente.

Je m’attendais à quelque chose d’assez fantastique alors j’ai été plutôt déstabilisée par ma lecture au départ. D’autant que l’histoire est assez mal présentée : on ne sait ni où, ni quand elle commence. Malheureusement, ce flottement n’est pas corrigé par la suite, et j’ai eu tout du long l’impression d’un récit un peu alambiqué et difficile à suivre. L’ensemble est même un peu trop long à mon goût et souffre de quelques invraisemblances : où sont les parents d’Artemisa et de son frère ?

Malgré tout, je ne regrette pas mon emprunt, car le traitement de l’image est très original. La BD est entièrement en niveau de gris avec quelques pointes de couleur à usage symbolique : une cape rouge en référence au chaperon rouge par exemple. Le dessin est agréable et parfait pour cette légende espagnole un peu glauque.

Bref, je suivrai volontiers le dessinateur sur d’autres sentiers, mais j’aurai aimé un peu plus de profondeur et de clarté de la part du scénariste.

Note : 2.5/5

2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s