Contes·Romans

La malédiction Grimm – tome 1

Titre : La malédiction Grimm – tome 1

Auteur : Polly Shulman

Traducteur : Karine Suhard-Guié

La quatrième de couverture :

Elizabeth s’ennuie au lycée. Sur les conseils de son professeur préféré, elle se présente pour un emploi de bibliothécaire. Après un entretien étrange, la voilà engagée. Or, elle s’aperçoit que le Dépôt n’est pas une bibliothèque ordinaire : aucun livre à l’horizon, uniquement des objets…

Mon avis :

En tant que fan des contes de fées, je ne pouvais qu’être intriguée par ce titre. La couverture est magnifique, mélange de noir & blanc et de couleurs, qui mettent en valeur les différents éléments de l’histoire.

Le début de l’histoire est un peu lent. En effet, l’auteur utilise beaucoup le passé simple et cela a tendance à casser le rythme, le lecteur se sent moins dans l’action, et il faut donc être bien absorbée par l’histoire pour se laisser entraîner. De plus, l’héroïne est un peu « lente » au départ, ce qui ne participe pas à l’immersion dans le récit. Avec le recul et pour en avoir discuté avec une personne qui l’a aussi lu, je réalise que c’est peut-être une volonté de l’auteur pour que le récit se rapproche plus du conte qui est écrit très élégamment et dont les héros sont souvent un peu niais au départ.

Malgré tout, le récit est captivant après quelques chapitres et on en tourne les pages avec frénésie, pressée d’en apprendre plus sur ce drôle d’univers, dans lequel le lecteur n’a pas encore en main de quoi démêler le vrai du faux.

Petit à petit, on découvre de nouveaux personnages, moins candides que l’héroïne, qui participe à son évolution. La fille un peu naïve et gauche du début se transforme au fil des pages en jeune femme toujours aussi gentille et optimiste, mais plus ouverte sur les dures réalités de ce monde.

Pour un premier tome jeunesse, je trouve qu’il y a beaucoup de personnages et de données sur l’univers. Pour ce qui est de l’univers, je trouve toutes ses informations enrichissantes et j’apprécie assez leur profusion, car elles permettent de s’approprier le récit à l’image d’Elizabeth. On a l’impression que tout nous tombe sur la tête d’un coup, mais de fil en aiguille tout prend sens. Du côté des personnages, je trouve cela un peu plus ennuyeux, car certains sont tout juste cités puis oubliés après plusieurs pages, et à la fin on réalise qu’ils avaient un rôle important dans le déroulement de l’intrigue…

Malgré le style conte de fées, j’ai aussi un peu été déçue par le côté romance facile du récit avec la formation des deux couples en parallèle. J’aurai préféré que l’auteure se contente du seul couple et d’un rapprochement entre les deux autres, encore que.

Quoi qu’il en soit, cela reste une lecture très appropriée pour les amoureux du merveilleux qui feront facilement le lien avec les contes de leur enfance. Pour les autres, les éditions Bayard ont pensé à tout avec un bref résumé en fin de livre de la plupart des contes cités qui n’ont pas été rendus célèbres par diverses adaptations.

Pour le prochain tome, j’attends quand même de la part de Polly Shulman, un peu plus d’action, moins de pralines et de vrais méchants. 😉

Note : 4/5

4

Publicités

4 réflexions au sujet de « La malédiction Grimm – tome 1 »

    1. Ah ah, en même temps c’est un livre jeunesse, hein ! 😉 Mais c’est vrai que c’est assez gentillet. Pour autant c’est bien écrit, c’est une idée originale et c’est agréable à lire. J’ai même déjà la suite dans ma pile à lire. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s