Albums

Ogre, cacatoès et chocolat

Titre : Ogre, cacatoès et chocolat

Auteur : Cécile Roumiguière

Illustratrice : Stéphane Barroux

La quatrième de couverture :

Quand une collectionneuse de mots croise un ogre sans nom au détour d’un sentier, elle ne se laisse pas décontenancer.
C’est à coups de coléoptères, de cacatoès et autres carabes dorés que Manon espère ne pas être dévorée toute crue.
Mais trouvera-t-elle le mot magique qui amadouera le monstre ?

Mon avis :

Les mots sont magiques et la petite Manon le sait bien. C’est pour cela qu’elle les collectionne avec amours : des mots porte-bonheur pour se protéger, et d’autres mots très longs, des mots pour rêver.

Parmi la vingtaine d’albums que je l’ai dernièrement, seuls quatre m’ont ensorcelé et refait devenir une petite fille. Celui-ci fait partie de ces coups de coeur merveilleux qui vous restent en mémoire longtemps après avoir tourné la dernière page.

Pour moi, c’est l’album des amoureux de livres, parce qu’on partage tous cette passion des petits mots sur des bouts de papier, en grandissant, on en a juste fait des citations que l’on garde précieusement comme des grigris qui traduisent plus parfaitement que jamais une émotion au moment où on l’a lit.

Manon, elle, en est encore à la découverte des mots. Le vocabulaire français est si riche qu’elle s’en fait des talismans. L’ogre, lui, a juste faim, il dévore tout sur son passage, goûte à tout avec appétit, et pourtant sa faim n’est jamais rassasiée. C’est parce qu’il ne sait pas encore que ce n’est pas d’insectes, de mers ou d’oiseaux exotiques qu’il a faim, mais de savoir, à l’image de l’innocente petite fille qui croise sa route pour le lui faire découvrir.

La plume de Cécile Roumiguière retranscrit parfaitement toute la tendresse qui émane de cette rencontre pour la rendre magique.

Tout comme le pinceau de Stéphane Barroux qui mélange avec brio peinture à l’eau et collage de petites créatures et plantes échappées du dictionnaire Manon. Les couleurs sont toutes douces et ni l’allure orangée de Manon, ni l’immense corps sombre de l’ogre ne parviennent à leur faire violence.

Bref, un album merveilleux que je ne peux que vous conseiller.

Note : 5/5

5

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s