Romans

La Quête d’Ewilan – tome 1

Titre : La Quête d’Ewilan, tome 1 : D’un monde à l’autre

Auteur : Pierre Bottero

Illustrateur : Jean-Louis Thouard

Ma quatrième de couverture :

Et si un simple « Pas sur le côté » vous permettez d’accéder à un autre monde ? Et si vous, l’enfant délaissé et ignoré, étiez le dernier espoir de ce monde pour gagner une guerre dont dépend la survie de l’humanité ? Que feriez-vous ?

Mon avis :

Cela fait longtemps que j’entends parler de Pierre Bottero. Depuis que j’ai fait mes premiers pas dans la blogosphère littéraire, ce nom revient partout comme celui d’un des meilleurs auteurs de fantasy français. Ni une, ni deux, j’ai donc mis une de ses plus célèbres sagas dans ma wishlist sans pour autant me décider à acheter les premiers tomes. C’est Gloewen qui a sauté le pas pour moi en m’offrant les deux premiers tomes de La Quête d’Ewilan dans le cadre du swap « Vous êtes le héros ». Ils ont traîné dans ma pile à lire quelques mois, puis j’ai décidé d’en sortir le premier pour me faire une idée de ce que cela donne. Et cela a été une sacrée déception en trois parties.

Je ne qualifierai pas ce premier tome de perle de la littérature fantasy française. Il se lit bien et vite en effet, mais trop vite pour que les descriptions de Pierre Bottero aient pu me faire rêver. Ces paysages qui sont si réputés ne m’ont pas fait rêver ; des champs de fleurs à perte de vue avec des animaux sauvages, j’en ai des tas à quelques minutes de chez moi… Première déception due au manque de magie de ce premier tome qui ne m’a pas transportée.

J’ai aussi trouvé que l’histoire était un peu trop simple et trop facile. On a besoin de deux jeunes ados de 13-14 ans, mais on ne veut pas perdre de temps à parler des recherches entreprises pour les retrouver, on veut se concentrer sur la partie fantasy de l’histoire ? Facile ! Il suffit de leur attribuer des parents complètement irréalistes : un couple qui a réussi à adopter un enfant, mais qui ne fait que façade et une mère célibataire qui a une telle tripotée d’enfants qu’elle ne s’aperçoit même pas qu’il lui en manque un ! Je ne sais pas si l’auteur s’est un peu renseigné, mais il n’y a rien de plus compliqué que le système français pour l’adoption. Les trois quarts des enfants français ne peuvent pas être adoptés même si leurs parents ne peuvent pas les assumer parce qu’ils n’ont pas renoncé à leurs droits parentaux ! Il faut plusieurs années à des gens très bien et très impliqués pour pouvoir adopter un enfant. Et l’auteur veut me faire croire qu’Ewilan a été adoptée par des parents qui ne s’occupent pas d’elle ?! Passons aussi sur la description des parents de Salim : son père est vraisemblablement aux abonnés absents, il vit dans des HLM donc il est noir et comme il est noir, sa mère à une ribambelle d’enfants dont elle ne s’occupe pas et qu’elle n’aime pas, bien sûr, car bon, s’il y en a un qui disparaît c’est pas grave, il lui reste encore 5 fils… ! Sérieusement ?! D’accord, c’est un roman adolescent, mais il ne faut pas exagérer quand même. Je ne parle même pas de l’impression que donne la police française dans ce tome… Deuxième déception due au scénario très bancal.

Passons désormais aux personnages : j’ai trouvé Ewilan particulièrement insupportable et imbue d’elle-même. Au cas où vous ne l’auriez pas compris, elle, elle a très bien vu qu’elle est l’héroïne. Je n’ai pas aimé sa façon de toujours rappeler qu’elle est la plus intelligente, la plus instruite et la plus à même de prendre les décisions. Pour moi, Ewilan c’est la fille qui a un QI de 180, mais qui le dissimule sans problème à ses enseignants et à ses camarades, parce qu’elle est tellement plus intelligente qu’eux de toute façon. Le système scolaire français n’est certes pas parfait, mais il en prend aussi un coup. Décidément, M. Bottero avait envie de taper sur la France dans ce tome. Quant à Salim, pauvre Salim, il a tout de la moule accrochée à son rocher. Heureusement que l’auteur a daigné lui accorder un talent en gymnastique et de l’humour, car sans cela il aurait tout du faire-valoir. Vous l’aurez compris, les personnages principaux ne m’ont pas non plus emballé. J’ai trouvé les personnages secondaires caricaturaux et sans profondeur, mais je préfère mettre cela sur le manque d’espace pour les développer dans un tome d’introduction. Troisième déception : les personnages sont ennuyeux et plats.

Malgré tout, j’ai lu ce tome rapidement. Ce ne fut certainement pas la lecture du siècle, mais elle s’est passée. Au vu du succès de cet auteur et puisque de toute façon les deux autres tomes sont déjà dans ma pile à lire je vais continuer l’aventure, mais pour l’instant sans grand enthousiasme. J’espère sincèrement avoir une bonne surprise à la lecture du deuxième tome. En attendant, je vais mettre Pierre Bottero de côté quelque temps.

Note : 1.75/5

1


big-challenge-2014

fantasybadge

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Quête d’Ewilan – tome 1 »

  1. Pour ma part, j’ai bien aimé ce roman, je ne suis pas arrêter sur tout ça. Mais si tu veux retenter le coup avec du Bottero qui est moins jeunesse, je te conseille Les âmes croisées. C’est toujours de la fantasy, mais pour moi il m’est plus apparu comme une leçon de morale, sur fond de fantasy 🙂

    J'aime

    1. Je crois que j’ai surtout été déçue à cause de tout le tapage « médiatique » autour de Pierre Bottero et de ce titre. Tous le monde le note très bien, lui donne un coup de coeur alors je m’attendais vraiment à quelque chose et finalement, tous ces petits défauts m’ont sauté aux yeux. 😦 Je penserai que j’emprunterai Les âmes croisées si j’en ai l’occasion, mais pour l’instant je pense que ce n’est juste pas ma « came ». 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s