Romans

Necronomicon – Part. II : Le Necronomicon

Titre : Le Necronomicon

Auteur : Simon – Schangekraft

Traducteur : Philippe Touboul

Illustratrice : Noëmie Chevalier

Avant propos :

L’ouvrage publié sous le nom de Necronomicon par les éditions Bragelonne est un recueil composé de quatre ouvrages qui sont :

  1. Les noms morts : l’histoire secrète du Necronomicon, Simon
  2. Le Necronomicon, Schangekraft
  3. Le livre des sorts du Necronomicon, Simon
  4. Les portes du Necronomicon, Simon

Par souci de clarté et dans le but de ne spolier personne, j’ai choisi de chroniquer chaque ouvrage à part tout en conservant cet en-tête qui s’enrichira petit à petit des liens vers les autres chroniques.

Ma quatrième de couverture :

Voici le terrible grimoire qui a tant fait parler de lui, tant pour les horreurs qui lui sont attribuées que par la critique qui le considère comme le faux le plus pitoyable qui soit. Il ne vous reste plus donc qu’à l’ouvrir et à vous faire votre propre opinion. 

Mon avis :

Après une première partie un peu longuette, me voilà enfin dans le nœud du sujet. L’introduction de cet ouvrage vient compléter celle du précédent palliant aux petits défauts que je lui avais trouvés. Notamment le fait que l’auteur ne faisait que mentionner son utilisation du grimoire sans approfondir son propos.

Le reste de l’ouvrage est divisé en plusieurs parties présentant le témoignage de l’Arabe dément chacune apportant une information complémentaire à la précédente. Mais je préviens tout de suite, comme Simon le signalait dans le premier ouvrage du recueil, le tout est assez confus et part du principe que vous savez déjà énormément de choses.

Comme on peut l’attendre d’un grimoire, de nombreuses parties (les prières) sont dans leur langue d’origine. Une partie de l’ouvrage ne veut donc rien dire pour le lecteur lambda. Certaines prières sont traduites, mais dans ce cas ne cherchez pas la version originale. C’est un peu décevant et j’aurai préféré quelque chose qui aurait plus ressemblé à une édition bilingue. En fait, les prières peuvent tout aussi bien dire : « toi qui es en train de vociférer ce que tu penses être une imprécation, sache que je me fous royalement de ta poire ». Cela me fait penser aux gens qui portent des inscriptions en langue étrangère sur leurs vêtements et qui ne savent pas ce qu’elles signifient…

Il faut aussi compter sur le fait que le Necronomicon est composé de nombreuses illustrations : portes, noms(?) des divinités, etc. qui semblent tout aussi confuses que le discours de l’auteur. Personnellement, je n’irai pas m’amuser à les utiliser pour ouvrir quoi que ce soit ! Lol

Ma partie préférée de l’ouvrage est celle qui s’attache à la mythologie affiliée aux Dieux Très Anciens et aux Grands Anciens. Il faut un peu s’accrocher pour suivre l’auteur, mais cela vaut le coup. J’espère que les deux dernières parties du recueil reviendront là-dessus et seront un peu plus claires.

Me voilà donc à nouveau avec une opinion assez mitigée sur cet ouvrage qui m’avait pourtant tant séduite au départ. Je n’en suis cependant qu’à la moitié et j’espère que mes prochaines lectures seront plus appréciables.

Note : 2.5/5

2

 

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Necronomicon – Part. II : Le Necronomicon »

  1. Hey bonjour !

    J’ai cet ouvrage sous les yeux alors que j’écris ce commentaire.
    J’espère que tu vas compléter/terminer ta chronique sur le Necronomicon.
    En fait, dès l’instant ou j’ai eu fini le premier chapitre, je me suis dit : « Hum, OK, ça risque d’être pénible… ».
    Je suis donc venu voir sur Internet ce qu’on pouvait bien en penser et je constate qu’on en vient à la même conclusion : l’auteur gatouille sévèrement ! Je dois manquer de concentration, car au début il me semblait suivre une histoire et finalement je termine sur un condensé d’informations diverses et pas franchement intéressant. Dès le premier paragraphe, j’ai senti que j’avais affaire à un fanatique des noms, des lieux, des époques, des descriptions… ça n’en finit plus.

    Qu’en est-il de la seconde partie du livre ? J’ai un tas de lecture intéressante qui m’attende, je ne voudrai pas gâcher tout ce temps à lire des fadaises. Merci 😀

    J'aime

    1. Je dois avouer, à ma plus grande honte, que j’ai pour l’instant mis le Necronomicon de côté pour me concentrer sur d’autres lectures, d’une part moins fastidieuses et de l’autre, obligatoires, car j’appartiens à un comité de lecture.

      Il faudra donc faire preuve d’un peu (beaucoup ?) de patience pour avoir une chronique sur la suite. Ce ne sera certainement pas avant Mars, cela est sûr. Mais de toute façon, je crois qu’il est préférable de lire ce livre, petit bout par petit bout, sans quoi on finirait certainement par rechercher l’auteur afin de lui expédier quelques comprimés pour lutter contre les pertes de mémoires… :p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s