Manga

Comme un chat sur un sol – tome 2

Titre : Comme un chat sur un sol – tome 2

Auteure – Illustratrice : Tooko Miyagi

Traductrice : Margot Maillac

Ma quatrième de couverture :

Comme promis au cousin de Riya, Atsushi a emménagé chez son protégé afin de prendre soin de lui quelque soit la personnalité dominante. Malheureusement, le jeune étudiant réalise que le temps passant, il s’éprend de plus en plus du Riya « Noir ». De son côté, le Riya « Blanc » est de plus en plus désemparé. Il se rend compte que ses pertes de mémoire sont de plus en plus fréquentes et il ne s’explique pas l’attraction qu’il éprouve pour Atsushi alors qu’il est amoureux de Kosaka…

Mon avis :

J’ai trouvé ce tome plus intéressant que le précédent pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, l’histoire est un peu plus réaliste. On apprend, en effet, que Riya est supposé consulter un psychologue, mais qu’il s’y refuse. Son état qui semblait s’être arrangé par la seule volonté du Riya « Blanc », se dégrade à nouveau laissant entrevoir au lecteur les raisons de la maladie du violoncelliste. Et, cerise sur le gâteau, Riya ne vit plus seul ce qui était quand même étrange pour un garçon de 15-16 ans, qui plus est malade.

Ensuite, les expressions des personnages m’ont paru plus travaillées. Certainement pour aider le lecteur à différencier le Riya « Blanc » du « Noir » aussi facilement que les protagonistes du manga. Ce n’est pas encore la panacée, mais j’ai trouvé cela agréable, d’autant que cela laisse présager une possible amélioration du trait de l’auteure par la suite.

Côté organisation de la planche, c’est encore un peu maladroit. Notamment au niveau des flash-back qu’on a du mal à différencier de la trame scénaristique de base sur le moment. Un contour noir pour la planche n’aurait donc pas été de refus.

L’histoire, quant à elle, progresse bien apportant un début d’explication à la schizophrénie de Riya et au manque d’intérêt que sa santé suscite. On n’échappe bien sûr pas au fatal triangle amoureux de ce type de manga, mais, pour une fois, il a une bonne raison d’exister puisque les personnalités de Riya sont assez différentes.

Note : 3/5

3

b3566-challengetriathkon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s