Romans

Les Derniers Guerriers du Silence – tome 2

Titre : Les Derniers Guerriers du Silence, tome 2 « Le Livre de la Création »

Auteur : Yoann Berjaud

Ma quatrième de couverture :

La Confédération des Cent Planètes est tombée sous le joug du Néo-Mashma. Ce dernier gagne chaque jour un peu plus en puissance grâce aux artefacts sacrés qu’il a en sa possession, dont le Livre de la Création, siège de la vie universelle.

Malgré tout, la résistance s’organise parmi les Derniers Guerriers du Silence. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour renverser la situation et permettre à la vie de survivre au Néant.

Sur Terra Mater, le dernier combat de la vieille Abahelle et des siens contre l’obscurité scellera le destin de l’humanité…

Mon avis :

Non sans plaisir, je me suis replongée dans l’Univers de Pierre Bordage et de Yoann Berjaud pour connaître la suite du combat épique en train de se jouer entre les Guerriers du Silence et ceux du Néo-Mashma.

Rapidement dévoré, Le Livre de la Création m’a laissé un goût aussi agréable que le premier volet. Quoiqu’un peu plus érotique que son prédécesseur, l’écriture et le style sont toujours au rendez-vous et on ne s’ennuie jamais. Petit à petit, les clés de l’Histoire se mettent en place et les événements prennent sens, souvent de façon surprenante. C’est la bonne surprise de ce tome qui parvient à épater le lecteur dans un genre où on parvient souvent à se faire une petite idée des tenants et des aboutissants.

Les personnages sont toujours aussi émouvants et réalistes dans leur peine comme dans leur bonheur. Les liens qui se tissent et se défont suivent une trame logique en concordance avec les décisions des personnages. L’aspect manichéen de l’humanité est d’ailleurs très largement mis en valeur dans ce tome jusqu’à devenir un point crucial des enjeux de cette guerre, car c’est à travers le personnage de Siliana qu’il s’exprime le mieux. Dommage que le Livre de la Création n’ait pas mis sur sa route Albus Dumbledore pour lui dire : « Ce sont nos choix [Siliana], qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes. » 😉

J’ai beaucoup aimé la façon dont Yoann Berjaud souligne cet aspect en alternant dans son récit deux périodes différentes : les mois qui ont précédé la bataille du Dharma et 26 ans après cette dernière. Par contre, j’ai moins compris l’intérêt de ne pas suivre une chronologie pour les mois pré-bataille du Dharma. Cela m’a posé quelques soucis au départ, mais la fluidité d’écriture de l’auteur est telle que cela n’a pas trop duré.

Ce tome est donc très réussi. En accord avec la guerre et les événements majeurs qui se jouent, il est plus sombre, plus dur, avec des personnages très torturés.

En bref, je retrouverai avec plaisir Yoann Berjaud dès qu’il sortira un nouveau titre.

4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s