Romans

Le tour d’écrou

Titre : Le tour d’écrou

Auteur : Henry James

Résumé :

Une jeune gouvernante inexpérimentée se voit confier la garde de deux jeunes enfants dans des circonstances suspicieuses. En effet, malgré son manque d’expérience, leur tuteur lui laisse le champ complètement libre quant à leur éducation. À vrai dire, il ne veut même rien savoir et pour cela il est prêt à la payer généreusement…

Mon avis :

Grâce à cette nouvelle, j’ai fait une superbe découverte : une bonne vieille histoire d’horreur comme je les aime. De celle où mon esprit est parfaitement entortillé, et où il devient impossible de démêler le vrai du faux, le réel de l’irréel. Une ambiance angoissante assurée par le style d’écriture soigneux et le choix d’Henry James de ne faire planer que les descriptions et les réponses les plus essentielles. Chaque fois que l’on croit toucher au but, celui-ci disparaît aussi rapidement qu’un mirage au milieu du désert. Ce travail minutieux de l’auteur accroît l’empathie du lecteur pour les personnages, surtout celui de la gouvernante. Comme elle, à chaque supposition trop atroce pour être énoncée à voix haute, on se voit reculer et remettre en doute chaque évidence pourtant confirmée quelques minutes plus tôt.

On joue ici un jeu de dupe accentué par le caractère typiquement victorien des personnages. Protagonistes qui m’ont mis les nerfs en pelote avec leurs faux-semblants typiquement british. Cependant, j’ai beaucoup admiré le sang-froid de notre héroïne, cette maîtrise d’elle-même dans ces horribles situations où elle voyait bien que les tenants lui échappaient.

La fin est parfaitement inattendue et pourtant bien amenée, car pouvait-il en être autrement ? J’ai tant d’hypothèses et tant d’explications que je rejette et admets les unes après les autres. Plusieurs jours après l’avoir terminé cette nouvelle continue de me hanter avec toutes ses questions aux réponses toutes justes murmurées.

Quoiqu’il en soit je ne l’ai pas lu en 3 heures, je lui ai accordé plus de temps, car je suis souvent revenue sur les lignes que je venais de parcourir en ayant le sentiment d’avoir manqué quelque chose d’essentiel, quelque chose d’à peine sous-entendu, mais que l’héroïne n’a pas eu la force de coucher sur le papier. J’ai même fait une pause de deux jours dans ma lecture pour me laisser le temps d’échafauder toutes mes hypothèses et je suis quand même restée sur ma faim !

Vraiment cette nouvelle est une perle, je n’avais pas été tenue en haleine comme cela depuis des lustres.

5

Bannière Challenge ABC 2013

b3566-challengetriathkon

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le tour d’écrou »

    1. 😀 C’est sûr que je ne le conseille pas comme lecture du soir aux peureux, mais ce n’est pas horrifique dans le sens de Chucky, mais plus dans celui de Paranormal Activity. (Avec les exemples de films, moins de risque de spoilers)
      Après si ma chronique te permet de conseiller un amateur du genre, j’en suis ravie. 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s