Romans

L’Assassin Royal – Premier cycle

Titre : L’assassin royal – tomes 1 à 6

Auteur : Robin Hobb

Traducteur : Arnaud Mousnier-Lompré

Résumé : 

À peine âgé de 6 ans, Fitz est abandonné à l’entrée d’une caserne par son grand-père maternel. Perdu au milieu d’hommes qu’il ne connaît pas, le petit garçon se tait et obéit, surpris de l’étonnement que manifeste les gens devant sa ressemblance avec son père, cet homme qu’il n’a lui-même jamais vu… Pourtant, il va devoir apprendre très vite à ses dépens que cet héritage physique est à la fois une bénédiction et une malédiction. Son père n’est autre que le futur roi et au royaume des Six Duchés, il ne fait pas bon être le bâtard du prince héritier. Au milieu des intrigues de la Cour, Fitz va devoir apprendre très vite à se rendre utile afin d’espérer se faire une place et plus que tout, survivre à sa condition…

Mon avis :

Autant le dire tout de suite, j’ai dévoré ce premier cycle en deux semaines et j’ai déjà acheté la suite : Les aventuriers de la mer. Puisque cette dernière saga se situe entre le premier et le second cycle de L’Assassin royal, il me semble plus judicieux de la lire avant de me jeter à corps perdu dans le deuxième cycle. Au cas où vous ne l’auriez pas compris, cette saga est un de mes coups de cœur de l’année. ^^

Je ne connaissais pas Robin Hobb même si on m’en avait déjà beaucoup parlé. J’ai choisi de découvrir son univers dans le cadre du challenge fantasy de Livr@ddict et j’en suis ravie.

L’univers des Anciens est bien développé avec sa part de mystère, d’Histoire et de légendes. La carte sur laquelle se déroule ce cycle étant assez petite, cela laisse deviner une certaine quantité de territoires inexplorés pouvant offrir de nombreuses possibilités pour Robin Hobb d’affiner son univers à travers d’autres sagas comme c’est vraisemblablement déjà le cas. Je n’ai pas trop regardé sur le net même si la tentation était grande, car je suis aussi tentée par les spoilers qu’un artiseur par le flot d’art ! Quoi qu’il en soit, cela me laisse tout le loisir de faire une nouvelle carte « made by myself » à ajouter à ma collection.

J’ai trouvé très amusant de partager ce loisir avec un des personnages de la saga. C’est bien la première fois que cela m’arrive ! D’ailleurs, les personnages sont très bien construits. Ils sont tous dotés de leur propre personnalité et aucun ne se ressemble ou ne ressemble à un personnage d’une autre série. De quoi laisser au lecteur tout le loisir de découvrir pour quels personnages il a le plus d’affinité ou ceux qui l’insupportent. Pour ma part, j’ai ri, j’ai pleuré et je me suis angoissé comme jamais. Identification réussie ! L’auteur a donc fait du bon boulot. Je ne m’étendrais pas ici sur mes personnages préférés ou ceux que je déteste royalement, car je ne désire spolier personne.

Concernant l’écriture en elle-même, je l’ai trouvée fluide et agréable. Les styles de Hobb et de Mousnier-Lompré me conviennent très bien, si ce n’est quelques répétitions qui m’ont un peu agacée quand je désirais vite apprendre la suite des événements. Cependant, elles tiennent plus de la forme que prend le roman que de l’auteur puisqu’on les retrouve généralement dans les apartés de début de chapitre. Ces apartés étant écrits par l’un des héros qui raconte les faits et ce qu’ils lui inspirent sur divers sujets, ce n’est pas trop étonnant.

Je déplore aussi la présence d’un nombre certain de coquilles dans mon édition : France Loisirs, collection Piment. Je vous la déconseille donc à moins que cela ne vous dérange pas.

Quoi qu’il en soit, l’histoire possède une bonne rythmique et est si bien menée qu’on a du mal à la lâcher ou à prévoir ce qu’il va advenir. L’ambiance fantasy s’équilibre plutôt bien avec l’ambiance médiévale du récit ce qui lui donne un aspect adulte et réaliste que j’ai beaucoup apprécié.

Je pense avoir fait le tour de ce que je voulais dire à propos de ce premier cycle. Je vous dis donc à bientôt avec la suite tout en espérant que cette chronique vous a donné envie d’en savoir plus sur cette saga si ce n’est pas déjà fait. 🙂

Publicités

4 réflexions au sujet de « L’Assassin Royal – Premier cycle »

  1. Pour ma part, je suis en train de lire Les Cités des Anciens qui est vraiment pas mal. Mais c’est sûr, les autres séries vont passer dans mes mains. Robin Hobb a vraiment une plume agréable qui nous plonge directement dans son univers !

    J'aime

    1. Si j’ai bien tout suivi, Les Cités des Anciens se déroule dans le même univers que L’assassin royal et Les aventuriers de la mer, mais après le second cycle de L’assassin royal. Alors si tu as accroché les autres devraient te plaire. Pour ma part, j’hésitais à ajouter Les Cités des Anciens à ma wish, mais tu viens de m’y décider ! 😉

      J'aime

  2. J’ai passé un excellent moment avec ce roman malgré quelques longueurs et que la fin soit trop rapide à mon goût. La conclusion de ce premier cycle m’a beaucoup plu même si elle est un peu triste.

    J'aime

    1. C’est vrai qu’il y a des longueurs sur certains tomes du cycle, mais honnêtement ce n’est rien comparé à Les aventuriers de la mer (l’histoire qui se déroule entre le premier et le second cycle de L’Assassin royal). Je voulais lire chronologiquement l’oeuvre de Robin Hobb, mais je suis coincée avec cette saga à laquelle je n’accroche pas du tout… 😦 Le premier tome m’a tellement déçue que je n’arrive pas à me motiver à tenter le deuxième. Et comble du malheur, j’ai acheté la saga entière persuadée que j’aimerai autant que L’Assassin !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s