Romans

Le seigneur des anneaux

Mon édition est différente de celle-ci (Christian Bourgeois, années 1980).

Titre : Le seigneur des anneaux

Auteur : J. R. R. Tolkien

Traducteur : Francis Ledoux

Résumé : 

Cela fait près de 20 ans que Bilbo a quitté la Comté pour sa dernière aventure. Il a tout laissé à Frodon, son neveu. Même son précieux anneau. Gandalf l’a suivi de près après avoir conseillé au jeune hobbit de ne pas utiliser les pouvoirs de l’anneau et de se montrer très prudent pour tout ce qui le concerne. Plusieurs décennies plus tard, Gandalf refait son apparition et, fidèle à la rumeur qui court à son sujet, il apporte de mauvaises nouvelles : Frodon doit se préparer à partir dès qu’il le lui intimera. Mais le signal de départ ne vient pas. D’étranges personnes se mettent à traverser la Comté et de drôles de rumeurs courent…

Mon avis :

Grande fan du Seigneur des Anneaux, j’avoue ici un peu piteusement que je n’avais jamais lu la trilogie. Juste des bribes par-ci, par-là. Je m’étais en fait mis en tête de lire les écrits de Tolkien non dans leur chronologie historique par rapport à la Terre du Milieu. Cependant, tous les livres de Tolkien ne sont pas facilement abordables et en parallèle des livres que je lisais pour mes études, j’avais plutôt envie de lectures légères et faciles… C’est comme cela que j’ai reporté encore et encore mes lectures ! Heureusement Bilbo le hobbit a été adapté au cinéma et a relancé la machine.

Je suis donc ravie d’écrire ici « J’ai lu la Trilogie du Seigneur des Anneaux ! ». 😀

Avec un peu plus de sérieux maintenant, parlons un peu des livres.

L’écriture est agréable et fluide. Les descriptions précises des paysages sont juste féeriques sans pour autant alourdir le récit. À leur lecture, on se rend compte, à quel point la Terre du Milieu devait être réelle dans l’imaginaire de l’écrivain.

L’histoire, quant à elle, est merveilleuse. Digne d’une épopée, elle ne cède rien à la facilité et on y rit autant qu’on y pleure. Contrairement à beaucoup d’auteurs, Tolkien ne succombe pas à la tentation d’une fin heureuse un peu trop facile sur le modèle « Le Bien triompha du Mal ». Le Bien a triomphé certes, mais n’a pas pour autant anéanti le Mal. Et si de nombreux personnages s’en sortent sains et saufs, ils n’en sont pas pour autant indemnes dans leur chair et leur esprit.

D’ailleurs, aussi surprenant que cela puisse être, beaucoup de personnages m’ont semblé bien plus attachants dans le livre que dans le film. J’ai désormais plus d’affection ou peut-être d’empathie pour Frodon et Sam, que j’avais fini par trouver détestable dans les films ! Quant à ma préférence pour Pippin et Merry, elle s’est accrue, car j’apprécie encore plus leur force de caractère et j’ai le sentiment que leur courage transparaît plus. Parallèlement, j’ai la sensation que Legolas et Gimli y sont plus effacés, de même qu’Arwen et je regrette le passage éclair de ses frères : Elladan et Elrohir.

Si c’était possible, les livres m’ont rendu plus fan encore que je ne l’étais et cela c’est un peu effrayant pour quelqu’un qui connait presque par cœur les dialogues des trois films… LOL

C’est un peu difficile de donner un point de vue objectif sur un tel monument. Je pense pourtant que si ceux qui ne connaissent rien à la fantasy ne devaient lire qu’un titre, ce devrait être celui-là.

Bannière Challenge ABC 2013bigchallenge2013fantasybadge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s