...Cinématographique

Le Monde fantastique d’Oz

Titre : Le monde fantastique d’Oz

Réalisateur : Sam Raimi

Acteurs : James Franco, Mila Kunis, Rachel Weisz, Michelle Williams…

Résumé :

Oscar Diggs est un petit magicien de pacotille qui se représente dans un cirque ambulant. Plus concentré sur ses conquêtes que sur sa carrière, qu’il rêve pourtant aussi fabuleuse que celle des plus grands magiciens, il finit par se faire prendre à son propre jeu du mensonge. Séduire la femme du M. Muscle n’était certainement pas une bonne idée. Forcé de fuir, Oscar saute dans une montgolfière, mais presque aussitôt cette dernière est prise dans une tempête. Terrorisé à l’idée de mourir, il jure tous ses saints de se reprendre en main si on lui accorde une seconde chance. C’est ainsi qu’il atterrit, ou devrais-je dire, amerrit dans le monde fantastique d’Oz.

Mon avis :

Le film débute par une double intention transmise par des images en noir et blanc. Tout d’abord, un bel hommage au Magicien d’Oz de Victor Flemming, puis un bel effet de surprise créé par le passage à la couleur à l’entrée dans le monde d’Oz. Des couleurs superbes et flashies qui ne ratent pas l’effet escompté. On en prend plein les yeux et on aime ça !

Les premières répliques humoristiques débarquent avec les premiers habitants du royaume d’Oz. Les mimiques du chimpanzé volant et les petits airs de la poupée n’ont pas lassé de me faire sourire. J’ai été bien moins séduite par le jeu de James Franco que j’ai trouvé un peu trop forcé. Au début, j’ai pensé que c’était pour souligner le mauvais jeu d’acteur d’Oscar, mais ça voudrait dire que même à la fin, il n’est toujours pas sincère…

J’avoue que les humanoïdes manquent cruellement de charisme chez Oz. Rachel Weisz et Mila Kunis tirent tout de même leur épingle du jeu, mais sans grande conviction. Il faut d’ailleurs attendre le « changement » qui s’opère en Théodora pour le découvrir.

Le reste sonne un peu trop niais et pas assez magique pour séduire autant que le film de Flemming. Les effets spéciaux haut de gamme n’y changent pas grand-chose…

Le final n’est quand même pas trop mal et j’ai apprécié la mise en scène interne et externe au film, mais le tout est quand même très enfantin et je regrette qu’il n’y ait pas eu l’exploitation d’un deuxième niveau de lecture plus adulte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s